Table des matières

Comment ouvrir une épicerie : les 7 étapes à suivre.

Ouvrir une épicerie demande une planification minutieuse ainsi qu’une prise en compte de nombreux éléments en amont. 

Comment réaliser son business plan pour ouvrir une épicerie ? Quelles sont les différentes démarches administratives pour créer sa structure ? Comment obtenir son financement auprès de sa banque ? 

Dans cet article, nous vous donnons 7 astuces pour ouvrir une épicerie avec succès.

Progress bar

Step 1 of 1

Digitaliser son commerce en 4 étapes

De la création de votre entreprise en ligne au financement de votre transformation digitale : découvrez toutes les astuces pour faciliter votre quotidien et répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications marketing de SumUp.

1. Quel type d’épicerie choisir ?

Avant toute chose, l’une des étapes préliminaires sera de choisir le type d’épicerie que vous souhaitez ouvrir. En effet, ce dernier déterminera vos gammes de produits principales, la clientèle ciblée, et de manière plus globale votre positionnement sur votre secteur ou ville. 

Voici quelques exemples de types d'épiceries les plus populaires : 

L’épicerie fine

L'épicerie fine se spécialise dans la vente de produits de haute qualité et souvent très spécifiques, visant une clientèle exigeante en quête d'expériences gastronomiques uniques. Ce type d’épicerie peut proposer des produits tels que des vins, des fromages artisanaux, des produits biologiques, des huiles d'olive de qualité supérieure, du chocolat, du café, des thé orientaux et d'autres délices raffinés. 

Un exemple bien connu d'épicerie fine est "La Grande Epicerie" à Paris. Les épiceries fines tendent néanmoins à proposer des produits plus onéreux et à se situer davantage dans les centres-villes. 

L’épicerie généraliste

Ouvrir une épicerie générale vise à offrir une gamme davantage variée de produits alimentaires et de produits de première nécessité, adaptée à une clientèle plus large. Plus populaires dans les villages ou centres-villes urbains, les épiceries généralistes peuvent aussi bien proposer des produits d'épicerie sèche, que des produits frais, des fruits et légumes, du pain ou des viennoiseries etc. 

2. Quelles sont les démarches administratives pour ouvrir une épicerie ?

Ouvrir une épicerie demande les mêmes démarches administratives que pour toute entreprise, en commençant par le choix du statut juridique précis. Voici les statuts les plus courants, avec leurs avantages et inconvénients : 

Auto-entrepreneur (micro-entreprise)

Le statut d’auto-entrepreneur est un statut simplifié pour les entrepreneurs individuels en France, offrant des formalités administratives minimales et un régime fiscal basé sur le chiffre d'affaires. Il est parfaitement adapté aux startup et personnes en freelance.

Avantages :

  • Des formalités administratives simplifiées 

  • Un régime fiscal lui aussi simplifié et avantageux 

  • Un statut idéal pour les petites entreprises avec un faible chiffre d'affaires

Inconvénients : 

  • Une limite de chiffre d'affaires 

  • Une imposition sur les revenus personnels 

  • Pas de possibilité de recrutement de salariés 

L’entreprise individuelle

L'entreprise individuelle quant à elle est une structure commerciale où une seule personne exerce une activité professionnelle sans création formelle de société, ce qui implique une une gestion autonome de votre entreprise.

Avantages : 

  • Facilité de création 

  • Un contrôle total de l'entreprise 

  • Une distinction entre le patrimoine professionnel et personnel 

Inconvénients : 

  • Pas de régime social et fiscal de faveur 

  • Pas de formalités simplifiées 

SARL (Société à Responsabilité Limitée)

La SARL ( ou Société à Responsabilité Limitée) est une forme juridique d'entreprise en France où plusieurs associés détiennent des parts sociales, limitant leur responsabilité financière au montant de leurs apports. Elle nécessite la rédaction de statuts, des formalités administratives et la tenue de registres comptables.

Avantages : 

  • Une responsabilité limitée des actionnaires 

  • Une possibilité de recruter des employés 

  • Une possibilité d'accueillir plusieurs associés 

Inconvénients : 

  • Des formalités administratives plus complexes 

  • Besoin de capital social initial 

  • Des règles de gouvernance et de partage des bénéfices 

Le choix du statut juridique dépendra de la taille de votre épicerie, de vos besoins en termes de responsabilité, de votre plan de financement, et de vos objectifs à long terme. Il est recommandé de consulter un expert juridique ou un comptable pour prendre une décision éclairée en fonction de votre situation. 

3. Comment élaborer un bon business plan ?

La création d'une entreprise, et donc d’une épicerie exige impérativement la rédaction d'un business plan détaillé et précis. Ce document joue un rôle essentiel en permettant de

présenter en détail votre projet, les différentes projections en matière de revenus, de dépenses, de logistique etc. De plus, il constitue un outil précieux si vous souhaitez recevoir un financement de la part de votre banque ou d’aides de collectivités territoriales. 

Pour votre épicerie, votre business plan devra notamment inclure : 

  • Une analyse de marché détaillée (de votre ville ou village) 

  • Votre plan marketing 

  • Une structure organisationnelle 

  • La présentation détaillée de votre activité (produits…) 

  • Un plan financier, y compris les coûts de démarrage et les projections de revenus

  • Une évaluation de la concurrence (épiceries à proximités, fines ou généralistes)

  • Vos objectifs à court et à long terme 

4. Choisir le bon local ainsi que l’emplacement pour ouvrir une épicerie

L'emplacement de votre épicerie est l'un des facteurs les plus importants pour sa future réussite. Pour ce faire, tenez compte de la proximité des épiceries concurrentes, de la localisation du local (accès aux transports en commun, rue fréquentée et populaire, parking et autres commerces…). Une étude de marché approfondie vous aidera à identifier le meilleur endroit pour ouvrir votre épicerie. 

Vous pouvez baser votre recherche sur des ressources telles que les statistiques de l'INSEE ou les analyses réalisées par les organismes consulaires locaux, tels que la Chambre de Métiers et de l'Artisanat ou la Chambre de Commerce et de l'Industrie de votre département. 

5. Comment obtenir son financement ? 

Prochaine étape, le financement de votre future épicerie. Il s'agit là d’une étape tout aussi essentielle car sans financement, vous ne pourrez pas obtenir l’autorisation de la mairie de votre ville ou village. Pour ce faire, vous devrez déterminer le montant total nécessaire pour le démarrage, y compris l'achat ou la location de l'espace commercial, l'achat de stock, les licences et permis, l'aménagement du magasin, la publicité et les coûts opérationnels initiaux. 

Vous pouvez envisager différentes options, notamment des prêts bancaires, des investisseurs privés, des subventions gouvernementales, ou même un financement participatif (crowdfunding). Si vous vous financez auprès de votre banque, vous devrez avoir un dossier complet et détaillé. Voici les principaux éléments à inclure pour favoriser toutes vos chances : 

  • Votre business plan, évoqué précédemment 

  • Un état financier de vos comptes actuels 

  • Votre plan de financement 

  • Un apport minimum 

  • Des documents d'identification et de crédit

  • Des licences et permis (par la mairie notamment) 

  • Un contrat de location ou d'achat du local 

6. Respectez la réglementation en vigueur

Ouvrir une épicerie demandera le respect de nombreuses réglementations sanitaires et légales. Assurez-vous de vous conformer à toutes les lois locales, régionales et nationales concernant la sécurité alimentaire, l'hygiène, les licences, les normes d'étiquetage, et les exigences fiscales. Une non-conformité peut notamment entraîner la non-obtention de votre commerce ou sa fermeture. 

7. Quelle logistique prévoir pour gérer une épicerie ?

La logistique pour une épicerie englobe un large éventail d'éléments essentiels pour le bon fonctionnement de votre boutique. Voici une liste non exhaustive des principaux éléments à prévoir pour la logistique d'une épicerie : 

L’approvisionnement et la gestion des stocks

  • Mettre en place un système de commande efficace pour maintenir des niveaux de stock appropriés 

  • Suivre les dates de péremption et gérer les produits périssables minutieusement 

  • Optimiser les quantités commandées pour éviter les excédents ou les ruptures de stock 

  • Choisir une stratégie de logistique (first-in/first-out par exemple) 

Les moyens de paiement proposés

  • Installer des terminaux de paiement électronique (TPE) pour accepter les paiements par carte bancaire ou tout autre système 

  • Prévoir un système de caisse enregistreuse pour les paiements en espèces 

  • Proposer des méthodes de paiement en ligne si vous avez une plateforme de commande en ligne 

Les logiciels

  • Utiliser des logiciels de gestion de stocks pour suivre les niveaux de stock, les ventes et les commandes. 

  • Mettre en place un système de point de vente (POS) comme une caisse enregistreuse ou un TPE pour gérer les transactions en magasin, faciliter la gestion de la comptabilité, les réservations et commandes ou même les stocks.


La caisse enregistreuse SumUp est certifiée ! Gagnez du temps avec un équipement professionnel, des solutions de paiement intégrées, et un service client fiable.

Je découvre la caisse
  • Intégrer un logiciel de gestion de la relation client (CRM) pour suivre les préférences des clients et gérer les programmes de fidélité 

La gestion des fournisseurs

  • Négocier les termes de paiement et les contrats avec les fournisseurs

  • Suivre les performances des fournisseurs et évaluer leur qualité et leur fiabilité

  • Explorer des opportunités d'achat en gros pour réduire les coûts 

La maintenance et l’équipement

  • Entretenir régulièrement l'équipement de l'épicerie, tels que les réfrigérateurs, les congélateurs et les caisses enregistreuses 

  • Prévoir des réparations et des remplacements lorsque nécessaire pour maintenir un fonctionnement fluide 

La sécurité alimentaire

  • Mettre en œuvre des procédures strictes de sécurité alimentaire pour garantir la qualité et la sécurité des produits vendus 

  • Contrôler les températures, assurer la traçabilité des produits et former le personnel aux normes de sécurité alimentaire

Progress bar

Step 1 of 1

Digitaliser son commerce en 4 étapes

De la création de votre entreprise en ligne au financement de votre transformation digitale : découvrez toutes les astuces pour faciliter votre quotidien et répondre aux nouvelles habitudes des consommateurs.

En soumettant ce formulaire, vous acceptez de recevoir des communications marketing de SumUp.

SumUp Team

Nous vous aiderons à trouver la configuration qui vous convient. Demandez-nous de vous contacter.

Livraison gratuite. Garantie 30 jours satisfait ou remboursé.